AISHA DEME

Photo d'Aisha DemeAïsha Deme (Sénégal) Aïsha Deme, née en 1975 au Sénégal, est une voix forte de l’activisme culturel en Afrique. Depuis quinze ans elle met en lumière l’art et la culture du continent. Co-fondatrice de la première plateforme web sénégalaise consacrée à la scène artistique et musicale du pays, elle est consultante dans des projets culturels. Dans « Dakar nid d’artistes », Aïsha Deme recueille le regard d’une centaine d’écrivains, penseurs, stylistes, rappeurs, grapheurs, cinéastes, illustres ou talents en herbe. Une promenade tout en émotion, qui évoque avec sensibilité et humour cette ville bouillonnante. Parmi les interviewés, Youssou Ndour, Mohamed Mbougar Sarr, Felwine Sarr et… Ken Bugul qui préside l’édition 2024 de Livres d’Ailleurs.

ALICE ET GASPARD TALMASSE

Photo d'Alice et de Gaspard TalmasseAlice et Gaspard Talmasse (Rwanda et Belgique)

Gaspard Talmasse est un artiste belge né en 1986 et diplômé en arts plastiques à l’Institut Saint-Luc de Liège, option bande dessinée. Il produit en free-lance illustrations et bandes dessinées. En 2010, il est dessinateur et coloriste sur le film d’animation de Patrice Leconte Le Magasin des suicides, puis travaille en 2012 sur la série animée Petz. En 2016, il illustre Ma famille 3+1 = 7, puis Pilou, tous les soirs du monde aux Éditions de la Bagnole. Depuis février 2018, il collabore régulièrement avec Otra Vista en tant que storyboarder, réalisateur et animateur de dessin animé.

A Livres d’Ailleurs, il présente Le grand voyage d’Alice, l’histoire de sa femme qui a dû quitter le Rwanda pour le Zaïre lors du génocide de 1994. Une errance de trois ans à travers la forêt, de village en village, perdant la trace de sa mère et de sa sœur, obligée de se cacher, témoin des atrocités de la guerre. Un récit très touchant, adoptant le regard de l’enfant qu’elle était alors.

BILL KOUELANY

Bill Kouelany (Congo Brazzaville)

Bill Kouélany, invitée de Ken Bugul la présidente de l’édition 2024 de Livres d’ailleurs, est née en 1965 au Congo. Artiste-peintre internationalement reconnue, elle réalise également des vidéos et des documentaires. Parallèlement, elle écrit des pièces de théâtre et a publié son roman autobiographique, Kipiala.

« À treize ans, mes parents m’avaient envoyée en France dans l’espoir que j’en revienne soigneusement lavée, lissée, polie. Civilisée. Je rentrais deux ans plus tard, tel Lazare revenu d’entre les morts, avec un je-ne-sais-quoi qui m’éloignera à jamais des autres. Pas vraiment ici, ni tout à fait là-bas. Nulle part à jamais. » Une jeune fille masculine en lutte contre les règles (toutes : « règles menstruelles, règles de grammaire, règles familiales, règles de savoir-vivre ». Fille non désirée (« Née fille, je ratais mon entrée dans l’alcôve de l’amour »), mère à 17 ans, elle se choisit pour nom « Bill ou la philosophie de la survie dictée par la rage d’être soi. » et rêve de devenir peintre.